Accueil > Événements > Organisations et Société civile > Création du Comité International de la Croix-Rouge

1863

Création du Comité International de la Croix-Rouge

CICR, siège à Genève

Article créé le 24 mars 2011, dernière mise à jour 23 mars 2014


Voir en ligne : Site Officiel

C’est dans l’esprit d’un citoyen suisse du nom d’Henry Dunant, à la suite de la bataille de Solférino le 24 juin 1859 qu’est née cette institution. Le 17 février 1863, cet homme d’affaire ainsi que 4 autres citoyens genevois créent un comité, qui deviendra par la suite le Comité international de la Croix-Rouge, l’instance fondatrice du mouvement. La même année, une conférence internationale (la première Convention de Genève) permet la création de sociétés nationales de secours dans 17 pays.

Le CICR n’est pas à proprement parler une organisation non gouvernementale. Il ne s’agit pas non plus d’une organisation internationale ou intergouvernementale. A vrai dire, selon sa division juridique, le CICR possède un statut à part, "de nature hybride" : il peut être considéré comme une association privée telle que définie par le code civil suisse et dont l’existence ne relève pas d’un accord intergouvernemental. En revanche, sa mission et ses objectifs sont définis eux par un des traités internationaux les plus ratifiés au monde, les Conventions de Genève. De fait, le CICR peut être considéré comme une organisation intergouvernementale pour ses missions poursuivies dans le cadre de son mandat international, ce qui lui assure les privilèges et immunités essentiels pour mener à bien ses actions.

Le CICR, qui représente la plus ancienne des organisations humanitaires, est l’une des trois composantes indépendantes du mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge :

  • le Comité international de la Croix-Rouge
  • les Sociétés Nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge
  • la Fédération internationale des Sociétés Nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR, fondée en 1919)

De manière générale, ses activités peuvent être définies de la façon suivante :

  • protéger et porter assistance aux personnes touchés par les conflits ;
  • promouvoir le droit international humanitaire ;
  • réduire les effets des armes de guerre sur les personnes vivant en zone de conflit ;
  • sensibiliser les parties prenantes aux problèmes humanitaires (diplomatie humanitaire) ;
  • établir des partenariats avec les entreprises privées opérant dans les zones de conflit ;
  • coopérer avec les deux autres institutions de la Croix-Rouge.
    <carte_gis|id_gis=61|scale=oui|centrer_auto=oui|zoom=12>
    Sources :

- Liliane Bensahel et al. (2009) Les organisations non gouvernementales ou l’homme au cœur d’une mondialisation solidaire, l’Harmattan, Paris
- L’histoire du CICR
- Le statut du CICR : dans une catégorie à part