Accueil > Événements > Faits marquants > Projet conjoint "L’avenir de l’énergie hydroélectrique en Suisse"

2015

Projet conjoint "L’avenir de l’énergie hydroélectrique en Suisse"

Article créé le 12 juin 2015, dernière mise à jour 6 août 2015


Voir en ligne : "L’avenir de l’énergie hydroélectrique en Suisse"

Le projet conjoint "L’avenir de l’énergie hydroélectrique en Suisse" vise à fournir une méthode d’ensemble pour l’évaluation économique de l’exploitation de l’énergie hydroélectrique et son utilisation afin d’évaluer les investissements dans ce type d’énergie et les perspectives en matière de durabilité au niveau régional.

Le projet s’articule autour de trois principaux volets :

  • Exploitation de l’énergie hydroélectrique : ce volet offre une méthodologie et des outils flexibles pour optimiser l’exploitation des centrales hydroélectriques dans un environnement   de marché volatile, et évaluer sous l’angle économique les nouvelles technologies applicables à l’énergie hydroélectrique.
  • Investissement dans l’énergie hydroélectrique : ce volet développe et teste une méthode d’évaluation applicable aux projets d’investissement dans l’énergie hydroélectrique (construction et modernisation de centrales), en fournissant des connaissances approfondies par rapport à l’augmentation prévue de la production hydroélectrique d’ici à 2050.
  • Durabilité de l’énergie hydroélectrique : ce volet amorce un processus d’implication des parties prenantes en associant l’importance socio-économique de l’énergie hydroélectrique (en particulier dans les régions montagnardes de la Suisse) à l’ensemble du marché, aux aspects et développements technologiques et environnementaux.

Enfin, la synthèse du projet conjoint formule des recommandations concernant des mesures réglementaires et de marché, faisant écho aux connaissances obtenues sur le développement   de l’énergie hydroélectrique et aux objectifs de la "Stratégie énergétique 2050" et pouvant être mises en œuvre par les entreprises d’électricité et les autorités réglementaires.

Source :