Accueil > Événements > Conférences > Consensus de Monterrey

2002

Consensus de Monterrey

Article créé le 4 janvier 2016, dernière mise à jour 8 février 2016


Voir en ligne : Un partenariat pour le développement : le consensus de Monterrey

On appelle "consensus de Monterrey" le résultat d’une conférence internationale ayant eu lieu du 18 au 22 mars 2002 à Monterrey, au Mexique.

Le document représente un catalogue de mesures à adopter aux plans national et international afin d’offrir des conditions de vie plus humaines et plus acceptables aux populations des pays pauvres. Le Consensus repose sur six piliers complémentaires :

  • Mobilisation des ressources nationales
  • Investissements directs étrangers et autres apports du secteur privé
  • Renforcement du commerce   international
  • Accroissement de la coopération financière et technique
  • Réduction de la dette extérieure
  • Cohérence d’ensemble

Le Consensus invite les pays développés à atteindre les objectifs consistant à consacrer 0.7% de leur PNB en faveur de l’aide publique au développement   et à affecter une part de 0.15% à 0.20% en faveur des pays les moins avancés.

L’économie de marché, le jeu du commerce   mondial et des investissements directs étrangers restent, selon le document de Monterrey, la voie du rattrapage économique. A condition que chacun se place en situation d’en profiter. "Chaque pays est responsable de son développement  ", affirme le texte dans son préambule, mettant ainsi clairement un terme à une relation Nord-Sud fondée depuis cinquante ans sur un devoir d’assistance des pays riches.

Aujourd’hui encore, ce consensus fait l’objet d’un suivi annuel régulier : par exemple, la commission européenne réalise chaque année un bilan de sa mise en œuvre au titre de l’Union européenne. La conférence d’Addis-Abeba et son programme d’action ont à la fois capitalisé sur ce consensus mais l’ont fait évoluer pour tenir compte du nouveau paradigme du financement du développement durable  .

Sources :

Pour en savoir plus :