Accueil > Événements > Faits marquants > Pandémie de grippe A H1N1

2009

Pandémie de grippe A H1N1

Article créé le 16 novembre 2010, dernière mise à jour 13 septembre 2012


Voir en ligne : OMS, Alerte et action au niveau mondial (GAR), Grippe pandémique H1N1 2009

Un nouveau virus contenant à la fois des éléments de grippe aviaire, porcine et humaine est identifié en 2009. Il s’agit de la grippe A (H1N1) qui se traduit par des troubles respiratoires entraînant un risque de syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA). Ce virus grippal n’avait jamais été identifié comme source d’infection chez l’être humain avant cette date.

Le premier cas a été identifié au Mexique ; il s’agirait d’Edgar Hernandez, un enfant de 5 ans tombé malade en mars 2009, aujourd’hui guéri. Fin avril 2009, le Laboratoire National de Microbiologie de l’Agence de Santé   Publique du Canada identifie ce nouveau virus, sur la base des échantillons d’E. Hernandez. La grippe s’est propagée rapidement, provoquant une épidémie grippale dans les mois qui ont suivi son apparition dans plus de 125 pays (cas confirmés).

Devant l’ampleur de l’épidémie, l’OMS a qualifié la situation de pandémie en juin 2009. En juillet 2009, l’OMS cesse son dénombrement systématique des cas confirmés car il devient impossible de confirmer tous les cas en laboratoire. En août 2009, le monde entre en période post-pandémique selon l’OMS.

Le nombre de décès dû à la grippe A(H1N1) s’élève à environ 18’000 ; à titre de comparaison, on dénombre chaque année entre 250 000 et 500 000 décès dus à la grippe saisonnière (source OMS).

La gestion de la pandémie de la grippe A(H1N1) de l’OMS a été remise en question début 2010. L’OMS est notamment accusée d’avoir été influencée par les entreprises pharmaceutiques, déclarant prématurément l’état de pandémie qui a créé une vague de panique parmi la population qui s’est précipitée sur les vaccins. Ces accusations sont réfutées par le Directeur général de l’OMS, le Dr Margaret Chan « À aucun moment, pas une seconde, les intérêts commerciaux ne sont intervenus dans ma prise de décision ».

Enfin, dernière controverse, la provenance du virus de la grippe A(H1N1) : certains dénoncent l’élevage concentrationnaire des animaux qui favoriserait les recombinaisons de virus.

Sources

OMS, Grippe pandémique H1N1 2009

OMS, Grippe saisonnière

WHO, Pandemic (H1N1) 2009 - update 103

En savoir plus

Le Laboratoire national de microbiologie de l’Agence de la santé publique du Canada à Winnipeg est le premier à avoir décodé la constitution génétique des virus de la grippe H1N1 du Mexique et du Canada, Science.gc.ca

Virus A(H1N1) : d’où vient sa virulence ?, Magazine "POUR la sience.fr"

L’Ecologiste n°29, juillet-septembre 2009, D’où vient le virus de la grippe H1N1 ? par l’association GRAIN, p. 13-16