Accueil > Événements > Faits marquants > Séisme à Haïti

2010

Séisme à Haïti

12 janvier - Causes et conséquences d’un séisme

Article créé le 15 février 2011, dernière mise à jour 12 mars 2014


Voir en ligne : Séisme en Haïti - janvier 2010 - Portail de la solidarité internationale

Le 12 janvier 2010, Haïti est atteint par un séisme de magnitude 7 (événement majeur sur l’échelle de Richter). Bien que ce soit principalement la ville de Port-au-Prince qui ait été touchée, on déplore au total 188 000 bâtiments détruits sur l’ensemble de la région. Cette catastrophe   a fait plus de 316’000 morts et 1,5 millions de sans-abri (care 10.01.2011).

Plusieurs facteurs ont augmenté la vulnérabilité au risque de Haïti qui se situe sur une zone tectonique majeure de la planète :

  • Les habitations qui, pour la plupart, ne respectent pas les normes de sécurité  .
  • Le manque d’organisation étatique.
  • La pauvreté   de la population.

Ce tremblement de terre n’a fait que détériorer une situation déjà en plein marasme, rendant la population totalement dépendante de l’aide humanitaire particulièrement active en Haïti : sur un territoire de 27750 km2, on dénombre 90 ONG.

Rappelons que Haïti est connu pour être le plus pauvre des pays du continent américain (IDH : indice 0.532 développement   faible). Plus de 80% des haïtiens vivent sous le seuil de pauvreté  , avec moins de 1 $ par jour. Les structures de base ne sont pas assurées : environ 50% de la population n’a pas d’accès à l’eau potable, les secteurs de l’assainissement et de l’éducation doivent être développés de toute urgence. Cette situation semble perdurer malgré l’aide internationale qui aurait investi plus de 528 millions de $ en 2010.

Le choléra : conséquence du séisme et/ou négligence ?

Une épidémie de choléra s’est déclarée le 19 octobre 2010. Cette maladie "serait" réapparue suite à la consommation de l’eau   impropre du fleuve Artibonite, les causes de la contamination n’étant à ce jour pas clairement établies. Les conséquences sont par contre connues et chiffrées : au 28 janvier 2011, le seuil des 4000 morts a été franchi et on déplore 209 000 cas déclarés. Selon certains experts, le choléra, sans doute aidé par les conditions de vie précaires des habitants, s’est installé dans l’île pour longtemps.

En savoir plus

Haïti libre économie

Pauvreté - Rapport sur Haïti

Rapport de mission sur l’épidémie de choléra en Haïti,
Professeur Renaud Piarroux

"Deux ans après le séisme, Haïti peine à se relever", dossier de la RTS