Accueil > Événements > Conférences > Programme de Doha sur le développement

2001

Programme de Doha sur le développement

Cycle de Doha (OMC)

Article créé le 15 avril 2011, dernière mise à jour 22 mars 2014


Voir en ligne : Le Programme de Doha

Officiellement nommé "programme de Doha pour le développement", le cycle de Doha a été lancé lors de la quatrième conférence ministérielle de l’OMC en 2001 dans la ville du même nom au Qatar. Il fait suite à l’échec de la conférence ministérielle de Seattle et entend placer les problèmes et intérêts des pays en développement   au centre des débats.

Il s’agit d’un nouveau cycle de négociations commerciales entre les 153 pays membres de l’OMC [1] de nature relativement ambitieuse et dont le but consiste à libéraliser les marchés des produits industriels, agricoles ainsi que des services.

Parmi la quinzaine de thèmes complexes figurent des sujets sensibles comme :
- les produits agricoles et ses subventions à l’exportation
- les aspects des droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce(ADPIC)
- l’abaissement des tarifs douaniers et l’ouverture des marchés internes.

Selon la déclaration ministérielle de Doha, ce cycle de négociations devait se conclure avant le 1er janvier 2005, or le manque de consensus a prolongé le délai à plusieurs reprises. L’échéance pour la publication des projets d’accord est fixée à fin avril 2011, alors que la conclusion d’un accord est prévu en décembre de la même année lors d’une conférence ministérielle à Genève. Si le directeur général de l’OMC, le français Pascal Lamy y croit encore, certains diplomates évoquent la mort de "Doha" et "préconisent une OMC à deux vitesses".

Sources :
- Programme de Doha pour le développement : négociations en cours et mise en oeuvre
- Comprendre le cycle de négociations commerciales multilatérales de Doha, son contexte, ses enjeux, ses perspectives
- Des diplomates affirment que "Doha" est mort et préconisent une OMC à deux vitesses


[1dont la Chine qui fait son entrée à l’OMC lors de cette conférence