Accueil > Événements > Faits marquants > Planet boundaries

2008

Planet boundaries

Les limites de la planète

Article créé le 13 août 2014, dernière mise à jour 10 novembre 2015


Voir en ligne : Planet boundaries research, Stockholm Resilience Center

Les limites de la planète est un concept développé en 2008 par un groupe interdisciplinaire de chercheurs lors d’un atelier organisé conjointement par le Stockholm Resilience Center, le Stockholm Environment Institute et la Fondation Tällberg.

En 2009, une équipe de 29 scientifiques élabore une proposition d’une nouvelle approche de la soutenabilité globale avec comme objectif d’identifier quelles sont les limites biophysiques à l’intérieur desquelles l’humanité peut continuer à se développer et à prospérer pour les générations à venir (safe operating space for humanity).

9 limites planétaires sont ainsi définies, lesquelles correspondent à 9 processus environnementaux interdépendants :

  • changement climatique
  • appauvrissement ozone stratosphérique
  • cycle biogéochimique de l’azote
  • cycle biogéochimique du phosphore
  • utilisation d’eau   douce
  • appauvrissement de la biodiversité  
  • changements d’occupation du sol
  • pollution   chimique
  • charge atmosphérique en aérosols

A noter que seules les 7 premières limites sont actuellement quantifiables.

Les auteurs estiment que 3 de ces limites ont d’ores et déjà été franchies par l’humanité : changement climatique, cycle de l’azote et appauvrissement de la biodiversité  .

Cette nouvelle approche heuristique du développement durable   constitue une étape importante pour la mise en œuvre de solutions opérationnelles. Aussi, la pratique de l’inter- et de la transdisciplinarité apparaît indispensable afin de réduire les incertitudes et les fossés de connaissance qui subsistent actuellement dans le cas de ces limites.

Enfin, il est intéressant de noter qu’une récente étude scientifique a mis en pratique cette approche à l’échelle de la Suisse, permettant ainsi de calculer les limites nationales et les empreintes actuelles afin de proposer des actions prioritaires.

Sources :
- ESDN (2013) Planetary Boundaries for SD. From an international perspective to national applications. (Quaterly report no30)

- Rockström, J, et al. (2009). “Planetary boundaries : exploring the safe operating space for humanity”. Ecology and society 14(2) : 32

- Dao, H. et al. (2015) Environmental Limits and Swiss Footprints Based on Planetary Boundaries. Geneva : Swiss Federal Office for the Environment (FOEN)

Pour en savoir plus :
- Oxfam (2012) Un espace sûr et juste pour l’humanité, le concept de "donut" (document de discussion)

- Rockström, J. et al. (2009) "A safe operating space for humanity". Nature 461, 472-475

- UNEP GRID-Geneva (2013)Translating the limits of our planet into environmental targets for Switzerland. (Factsheet)