Accueil > Événements > Faits marquants > Le Pakistan sous les eaux

2010

Le Pakistan sous les eaux

Quand mousson rime avec inondations

Article créé le 24 octobre 2011, dernière mise à jour 13 septembre 2012


Voir en ligne : Pakistan floods, OCHA

Fin juillet 2010, de fortes précipitations liées à la mousson d’été et à la Niña, s’abattent sur tout le pays créant les plus importantes inondations de son histoire.

A Islamabad, le porte parole du bureau onusien de coordination pour les affaires humanitaires (OCHA) a indiqué qu’il s’agissait d’"une des plus graves crises humanitaires de l’histoire des Nations Unies en termes de nombre de personnes à assister et de territoire à couvrir pour leur porter secours."

Les chiffres parlent d’eux-mêmes :

  • plus de 1’700 morts et plus de 18 millions de personnes affectés ;
  • plus de 2 millions d’hectares de cultures ravagés, plus d’1/5 du territoire pakistanais inondé (soit une superficie quelque peu supérieure à l’Angleterre) ;
  • plus de 1.9 millions d’habitations détruites ou endommagées.

Parmi les causes citées, les experts parlent de changements climatiques, d’aménagement non conforme et d’abattage illégal d’importantes zones de forêts.

Selon le gouvernement et les ONG, ce pays à dominance agricole, dont l’économie est déjà au plus mal, aura besoin de plusieurs mois voire de plusieurs années pour se reconstruire. Les conséquences de cet évènement pèseront donc lourd sur l’économie du pays.

Afin de financer seulement son aide d’urgence, l’ONU a demandé 460 millions de dollars à la communauté internationale.

De son côté, le gouvernement américain s’inquiète que les catastrophes naturelles qui touchent régulièrement ce pays de plus de 180 millions d’habitants finissent par démembrer l’État pakistanais et raviver le conflit de l’eau   avec son voisin indien.

Sources :
- Inondations au Pakistan : 10 millions de sans abri, l’une des pires crises humanitaires

- Climat et activité humaine, causes des inondations au Pakistan

- Les catastrophes naturelles vont démembrer l’État pakistanais

- Inondations : la faute à la Niña ?, L’Express

Pour en savoir plus :
- Pakistan : Top 10 des plus graves catastrophes naturelles depuis 1935