Accueil > Événements > Faits marquants > Boom de l’exploitation du gaz de schiste aux USA

2005

Boom de l’exploitation du gaz de schiste aux USA

Article créé le 11 janvier 2013, dernière mise à jour 15 janvier 2013


Voir en ligne : "C Politique : le gaz de schiste", Vidéo de francetvinfo

Le gaz de schiste est un type de gaz naturel servant de combustible fossile qui ne remonte pas à la surface de la terre mais reste coincé dans les fissures de roches sédimentaires poreuses nommées schistes argileux (shale en anglais).

A l’heure de la raréfaction du pétrole et de la transition énergétique, l’exploitation des gisements de schiste gagne du terrain. Bien qu’apparenté, le gaz de schiste se différencie de l’huile de schiste et des schistes bitumeux (plus de détails ici).

États-Unis
La prospection de ce gaz débuta dans les années 1970-1980 aux États-Unis mais le boom de la production se produit dès 2005. Selon un récent rapport de l’Agence américaine d’information   sur l’énergie (EIA), la production est passée de 30 milliards de m3 en 2006 à 85 milliards en 2009 et est estimée à 260 milliards en 2012.

Ailleurs dans le monde
En Afrique, les gouvernements algérien et tunisien négocient leurs entrées sur le marché alors que l’Afrique du Sud a récemment levé son moratoire imposé en 2011 dans l’attente des résultats d’une étude sur les effets environnementaux de la technique d’extraction.
En Asie, où se situeraient les réserves les plus abondantes, les Chinois commencent à montrer des signes d’intérêt, tout comme en Australie.
En Europe, une hausse de la production est à noter depuis 2009. Le débat fait rage en France, tandis que d’autres pays ont déposé un moratoire. Ce sont surtout les pays de l’Est (Pologne, Hongrie, Bulgarie et Roumanie) possédant des réserves notables qui mènent le bal. A ce titre, la Pologne, riche en eau   et peu soumise au risque sismique, fait office de terrain d’expérimentation.

En dépit de cette progression, les impacts écologiques et sanitaires de l’exploitation du gaz de schiste en font une source d’énergie controversée. L’utilisation intensive d’eau   et de produits chimiques lors de la fracturation hydraulique (fracking), l’une des méthodes d’extraction les plus communes, peut entraîner la pollution   des nappes phréatiques par fuite de méthane lequel peut également être libéré à la surface, contribuant au réchauffement climatique.

Ainsi, le développement   de cette énergie non conventionnelle engendre encore de nombreuses restrictions, études et interrogations au sein des populations et des instances dirigeantes ; il constitue également pour certains gouvernements un élément stratégique visant à accroître leur indépendance énergétique et à relancer leur économie.

Sources :
- Gaz de schiste : une énergie sans risque ?
- L’exploitation des gaz de schiste à travers le monde
- Gaz de schiste : quels effets sur la politique étrangère américaine ?

Pour en savoir plus :
- Etude sur l’énergie, Commission européenne
- http://www.legazdeschiste.fr/, actualité sur le gaz et l’huile de schiste

Portfolio

  • US natural gas production sources