Accueil > Événements > Droit international > Déclaration de RIO sur l’environnement et le développement

1992

Déclaration de RIO sur l’environnement et le développement

Article créé le 13 mars 2009, dernière mise à jour 9 novembre 2009


Voir en ligne : Déclaration de Rio (Texte officiel)

Etablie à l’occasion du Sommet de la Terre de Rio (Conférence des Nations Unies sur l’environnement   et le développement  ), la Déclaration de Rio est un ensemble de 27 principes définissant les droits et les responsabilités des Etats, visant à garantir l’intégrité de l’environnement   mondial dans le processus de développement  .

Cette déclaration témoigne d’une préoccupation majeure apparue depuis la Conférence des Nations Unies de Stockholm en 1972 : l’interdépendance de plus en plus manifeste entre le progrès économique à long terme et la nécessité d’une protection de l’environnement  .

"La Déclaration stipule notamment que :

  • Les Etats ont "le droit souverain d’exploiter leurs propres ressources" selon leur politique d’environnement   et de développement  , sans toutefois causer de dommages à l’environnement   dans d’autres Etats ou dans des zones au-delà des limites de leur juridiction.
  • Il est "indispensable" pour le développement durable   d’éliminer la pauvreté   et de réduire les différences de niveaux de vie dans le monde.
  • La pleine participation des femmes est essentielle à la réalisation d’un développement durable  .
  • Les Etats devraient "réduire et éliminer les modes de production et de consommation non viables et promouvoir des politiques démographiques appropriées".
  • C’est le pollueur qui doit, en principe, assumer le coût de la pollution  .
  • Les Etats devraient décourager ou prévenir les mouvements transfrontières d’activités et substances nocives pour la santé   de l’homme ou pour l’environnement  .
  • L’absence de certitude scientifique absolue ne doit pas servir de prétexte pour remettre à plus tard l’adoption de mesures urgentes visant à prévenir la dégradation de l’environnement  ."

Tous les pays présents ont adopté la Déclaration de Rio, juridiquement non contraignante.

Source : (Communiqué de presse, ONU, DPI/1276)