Accueil > Dossiers > Mise en œuvre du développement durable en Suisse > Niveau communal : l’exemple de la ville de Lausanne

Niveau communal : l’exemple de la ville de Lausanne

Article créé le 22 août 2011, dernière mise à jour 23 mars 2014


Voir en ligne : Démarche de la commune de Lausanne en matière de développement durable, ARE

Ville de Lausanne : Sélection d’éléments en lien avec le développement durable   depuis 1992.

 2011 : Projet Eco 46

Lancé en 2011, Eco 46 est un projet pilote de la municipalité de Lausanne en partenariat avec le collectif d’architecture participative et écologique (le CArPE) qui consiste à créer une maison de paille, laquelle abritera des bureaux du Service des parcs et promenades. Les "qualités bioclimatiques" de ce type de construction (paille et terre) sont mises en avant, tout comme la démarche pédagogique de ce chantier.

 2009 : Projet Métamorphose

C’est en 2009 que le projet participatif "Métamorphose" a été accepté par le Conseil communal. Il s’agit d’un ensemble de projets d’envergure qui comprend la création d’un écoquartier, de transports publics et d’équipements sportifs. Ce projet se veut avant tout participatif, puisque la municipalité a convié la population à sa conception. En ce qui concerne la conception du futur écoquartier, un concours international d’urbanisme a été lancé, réunissant 54 candidats.

 2007 : Watt d’or

La municipalité de Lausanne reçoit un Watt d’or, en récompense de la mise en œuvre de sa campagne européenne Display, en particulier pour son travail   de sensibilisation de la consommation énergétique des bâtiments scolaires auprès de quelques 3500 écoliers. Le Watt d’or récompensant les meilleurs projets énergétiques du pays est décerné chaque année par l’Office fédéral de l’énergie (OFEN).

 2004 : Médaille d’or de l’EEA

Obtention de la médaille d’or (label "European Energy Award Gold") en 2004 et en 2009, récompensant ainsi la politique de la ville en matière d’énergie et de développement durable   s’illustrant par diverses mesures : augmentation de la production d’énergie renouvelable, campagnes de sensibilisation, audits énergétiques, réduction de la consommation énergétique dans les bâtiments communaux.

 2002 : Projet Quartiers21

C’est en 2002 que démare le chantier du projet participatif Quartiers 21. La première étape de cet important groupe de projets consiste en une concertation avec la population lausannoise à travers 15 "ateliers d’innovation". De ces ateliers ont émergé des propositions permettant d’alimenter les conférences de consensus, seconde étape réunissant l’ensemble des protagonistes. Progressivement, l’on a abouti à l’élaboration de projets. Après une analyse de faisabilité (3ème étape), 37 projets répartis en 3 secteurs (le vivre-ensemble, l’habitat et la mobilité) ont servi de base à la constitution d’un programme d’action.

 2000 : Agenda 21

Mise en place de la première partie de l’Agenda 21 : généralités, patrimoine, bois et espaces verts, environnement  . La mise en œuvre de cet agenda 21 s’effectuera en 7 volets : Environnement  , énergie et espaces verts/ Social et logement/ Finances, Formation et éducation, Transports et mobilité, Économie, Vivre ensemble.

 2000 : Prix Solaire Suisse

Distinction décernée par le jury du Prix Solaire Suisse de l’Agence Solaire Suisse (ASS) pour sa campagne de promotion en faveur d’un kit photovoltaïque destiné aux particuliers. C’est dans le cadre du projet EPSILON, qui vise à développer la participation du public à la promotion d’énergie solaire, que les services industriels de la ville de Lausanne ont conçu ces kits. Le jury a tenu à décerner ce prix en particulier pour le travail   d’information   que la municipalité de Lausanne a effectué.

 1998 : Charte d’Aalborg

La ville de Lausanne adhère à la Charte d’Aalborg suite à une décision de l’Exécutif de la ville. Bien que le Conseil communal ait été informé, aucune ratification formelle n’est prévue.

 1996 : Label Cité de l’énergie

Obtention du label "Cité de l’énergie" qui récompense la politique des services industriels de la ville (SIL) en matière d’économies d’énergie et d’échanges d’information   avec d’autres communes suisses. Ce label récompense les communes suisses qui font preuve d’une politique énergétique durable.

 1995 : Prix solaire européen

En 1995, Lausanne se voit décerner à la fois le Prix solaire européen et le Prix solaire suisse pour sa politique énergétique solaire lancée en 1989 qui se concrétisa cette année-là par l’installation de centrales photovoltaïques au stade olympique et au théâtre de Vidy.

Sources :
- Site web de la ville de Lausanne
- Site web de l’Office fédéral de l’énergie (OFEN)
- Site web de l’Agence Solaire Suisse (ASS)
- Site web de la Cité de l’énergie