Accueil > Dossiers > Projets menés à l’Institut des Sciences de l’Environnement (ISE) - (...) > Lancement du projet POWURB (2012-2015)

2012

Lancement du projet POWURB (2012-2015)

La transformation du pouvoir et des régimes urbains dans les métropoles helvétiques

Article créé le 2 octobre 2014, dernière mise à jour 13 octobre 2014


Voir en ligne : Descriptif du Projet sur le site du Fond National Suisse de la Recherche Scientifique

Financé par le Fond National Suisse de la Recherche Scientifique (FNS), ce projet de recherche s’intéresse à la transformation du pouvoir et des régimes urbains dans les métropoles helvétiques. Le projet, piloté par l’Institut des Sciences de l’Environnement   de l’Université de Genève, vise à redynamiser l’étude des relations de pouvoir dans l’Urbain en Suisse, négligée depuis plus de trente ans. Les agglomérations suisses ont en effet connu d’importantes transformations depuis deux décennies sur le plan démographique, (conséquence des processus de gentrification) économique (par le biais de la tertiarisation) et spatial avec l’accélération de l’expansion urbaine et le développement   de centres secondaires. POWURB s’intéresse à la manière dont ces changements structurels se manifestent dans l’organisation du pouvoir urbain au cœur des métropoles suisses.

POWURB se base sur la urban regime theory développé par Stone qui veut que les gouvernements locaux – bien qu’élus démocratiquement – ne sont pas omnipotents et doivent créer des arrangements informels entre secteur public et privé pour pouvoir
être en mesure de prendre des décisions et les appliquer.
Dans une perspective comparative, le projet se concentre sur les transformations de régimes politiques dans des communes centrales et périphériques de Genève et Zürich. En plus d’avoir toutes deux des formes de métropoles polycentriques et d’être impliquées dans des projets d’agglomération, Genève et Zurich sont concernées par des phénomènes similaires : étalement urbain, suburbanisation, différentiation sociale et gentrification.

Le but principal du projet est d’évaluer et d’expliquer l’impact de différents facteurs sur le pouvoir et les régimes urbains en Suisse. POWURB se concentre sur cinq variables :

  • l’influence des mesures incitatives en matières de croissance urbaine et de développement   économique prises par des niveaux supérieurs de gouvernance   (cantonal, fédéral, européen)
  • Les ressources financière et fiscales locales
  • Le niveau de croissance économique et la nature de la restructuration économique (poids du capital local, dynamique des industries, de l’immobilier et de la construction)
  • La capacité à développer des projets de rénovation urbaine ou de densification
  • Le poids des électeurs de classe moyenne et les mouvements résidentiels

Sources :
- Descriptif du Projet sur le site du Fond National Suisse de la Recherche Scientifique

En savoir plus :
- Projet de thèse menée dans le cadre du projet (en anglais)

Personne de contact :
- Sébastien Lambelet