Accueil > Événements > Droit international > Charte de Montréal sur l’eau potable et l’assainissement

1990

Charte de Montréal sur l’eau potable et l’assainissement

Article créé le 28 mars 2011, dernière mise à jour 22 mars 2014


Voir en ligne : Charte de Montréal sur l’eau potable et l’assainissement

Sous l’initiative d’OXFAM-Quebec, le forum de Montréal sur l’eau   potable et l’assainissement a regroupé des participants de 29 pays. Une soixantaine d’ONGs (internationales) et représentants des milieux de la société   civile ont appelé à une « réforme des modes de développement   économique dominants qui gaspillent et polluent les ressources limitées de la planète ».

Principes de base de la Charte :

  • L’accès à l’eau   est d’abord une question politique.
  • Toute action dans le domaine de l’eau   doit être conçue en appui aux populations concernées.
  • L’accessibilité à l’eau   doit être intégrée dans une approche globale du développement  .
  • Tout programme lié à l’eau   doit miser sur l’éducation et la formation des populations.

Cette charte a été remise symboliquement au Maire de Montréal et a servi de référence à l’occasion de la Consultation mondiale sur l’eau   potable et l’assainissement qui s’est tenue à New Delhi en 1990 (PNUD).

Sources
- Angélique Khaled ; l’accès à l’eau est un droit de base
- Sylvie Paquerot, DE L’INTUITION À LA PRÉCISION CONCEPTUELLE, LES DIFFÉRENTES PERCEPTIONS DU/DES BIEN/S PUBLIC/S À L’ÉCHELLE MONDIALE : L’EXEMPLE DE L’EAU DOUCE