Accueil > Événements > Droit international > Accords de Bretton Woods- 70ème anniversaire

1944

Accords de Bretton Woods- 70ème anniversaire

Article créé le 11 août 2014, dernière mise à jour 2 septembre 2014


Voir en ligne : Les Accords de Bretton Woods

En 1944, l’ensemble des 44 nations Alliées se réunissent à Bretton Woods aux Etats-Unis pour discuter d’un plan de reconstruction d’après-guerre et éviter des crises monétaires similaires au crash boursier de Wall Street en 1929.
Les participants concluent les "Accords de Bretton Woods" qui ont pour but principal de mettre en place les bases d’une politique monétaire mondiale et de favoriser la reconstruction et le développement   économique des pays touchés par la Seconde Guerre mondiale. C’est alors le passage de l’étalon "or" à celui du Dollar dont le cours est fixé en fonction du stock d’or. Ceci s’explique en partie par le fait qu’au sortir de la seconde guerre mondiale les États-Unis possédaient 80% du stock d’or international.

Ces Accords vont donner naissance à la Banque Internationale pour la Reconstruction et le Développement   (BIRD), future Banque Mondiale, ainsi qu’au Fond Monétaire International (FMI).

Un troisième organisme en charge du commerce   international sera évoqué lors de cette réunion. Cependant, en l’absence d’accords directs, il ne verra le jour qu’en 1995 avec la création de l’Organisation Mondiale du Commerce   après les cycles de négociations du « General agreement on tariffs and trade » (GATT).

Les Accords de Bretton Woods fêtent leur 70ème anniversaire en 2014, à l’heure où les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) ont lancé leur propre banque de développement   : la Nouvelle banque de développement  .
Les fondements de ces accords ont été remis en question plus d’une fois au cours de ces 70 ans : passage aux taux de change flottants en 1973, critiques des programmes de réformes économiques - notamment les ajustements structurels - ou encore difficultés du FMI à aider les pays en crise financière.
Cela étant, ces institutions n’en demeurent pas moins des acteurs incontournables de la mondialisation telle que nous la connaissons aujourd’hui, même si de nombreux économistes plaident pour l’organisation d’un nouveau Bretton Woods.

Pour en savoir plus :